Comment écrire des récits érotiques ?

La littérature érotique est en pleine essor. Si le fameux « Cinquante nuances de Grey » de E.L. James a mis en lumière le style, cela fait des années qu’un lectorat assidu s’est créé. Nous sommes désormais très loin des Harlequins des années 1990.

S’imprégner de l’univers

La littérature érotique a un style qui lui est propre. Il ne s’agit pas de multiplier les scènes sexuelles sans cohérence. La meilleure façon de s’en apercevoir est de dévorer des livres érotiques. Achetez des romans de divers auteurs pour vous en rendre compte.

Vous pouvez aussi trouver des listes d’ebooks en ligne ou des jouets comme l’œuf vibrant Little Bird qui sont connectés et contiennent des récits intégrés dans leur application. Et oui, vous pouvez mêler le plaisir de la lecture avec une activité plus torride ! C’est un processus idéal pour transformer les sensations en mots, et mieux les ressortir dans votre propre récit.

littérature érotique

Lisez des ouvrages et inspirez-en vous, sans copier !

Créer les personnages

On conseille souvent de commencer par écrire le début et la fin du roman comme sur notre article des 10 clés pour écrire un bon roman.

Pour un récit érotique, l’important n’est pas forcément ces étapes, même si évidemment, elles comptent, mais les personnages. Qui sont-ils ? Quelles relations entretiennent-ils ? Comment évoluent-elles ? Quelles sont leurs tendances sexuelles ?

Ces informations sont la base de votre récit. Dès le début, vous pourriez ainsi décider d’écrire une histoire d’amour homosexuelle entre deux collègues de bureau ou un amour interdit entre une femme plus âgée et le fils de sa voisine…

De ces décisions découle l’écriture de votre livre.

Les scènes de sexe

Il ne faut pas se le cacher, les lecteurs de littérature érotique le font pour les scènes de sexe qui émaillent le roman. Elles doivent donc être le fruit d’un véritable travail.

Il ne faut pas hésiter à écrire, relire et modifier. Il est très dur d’obtenir une scène parfaite dès le premier jet. En revanche, vous devez laisser aller votre écriture.

Vous n’êtes pas en train de retracer la bataille d’Austerlitz, mais d’exprimer un fantasme et des sentiments. Il y a deux types de scènes qui marchent : transposer une scène que vous avez vécue et raconter un fantasme.

Vous devez faire preuve de réalisme. Les lecteurs ne veulent pas lire des performances dignes des plus grands acteurs pornographiques mais s’imaginer à la place des protagonistes. Alternez les scènes douces et romantiques, et le sexe plus crû, plus bestial.

Essayez également d’émoustiller l’imagination de vos lecteurs en proposant des actes originaux. Par exemple, si votre héroïne se masturbe, racontez une scène où elle chevauche son coussin ou alors, un moment où elle le fait en public. Un article comme celui-ci peut vous donner de belles idées.

Ne négligez pas le reste du scénario

Concevez un scénario en dehors des scènes de sexe. Nous venons de le dire, les lecteurs veulent être excités par les ébats écrits, mais vous ne les tiendrez pas en haleine uniquement avec eux. L’objectif est qu’ils lisent tout le livre et qu’ils ne se mettent pas à picorer les pages.

Dans un récit érotique, vous devez avoir une trame de fond. Elle n’a pas forcément besoin d’être la plus élaborée possible, surtout pour vos premiers romans. Cela peut être une femme trompée qui découvre l’amour ailleurs, puis qui hésite par habitude à revenir vers son mari avant de finalement s’envoler vers le bonheur.

Servez-vous des pages sans sexe pour faire naître le désir. Jouez sur les regards échangés par les protagonistes, les gestes et les dialogues. Faites monter la chaleur comme le font deux personnes qui flirtent en vrai !