Deux étrangers d’Émilie Frèche

Deux étrangersLe roman des retrouvailles impossibles

Alors que la structure familiale qu’elle s’était construite est en train d’éclater, Élise reçoit un appel téléphonique de son père qu’elle n’a pas revu depuis 7 ans. Elle pourrait refuser de répondre à ce qui se présente comme une convocation de la part d’un homme qu’elle déteste et, pourtant, elle quitte Paris à bord d’une vieille voiture héritée de sa mère pour se rendre au Maroc.

Un voyage intérieur

Durant le trajet, Élise se remémore son enfance auprès de ce père qui terrorisait sa propre famille et ne lui épargnait ni souffrances, ni humiliations. Ce long voyage est l’occasion pour la jeune femme de réfléchir à sa relation avec celui qui est devenu un étranger pour elle, c’est aussi le moment de faire le point sur son propre foyer : Élise mêle ses souvenirs à son expérience récente, l’Histoire à l’actualité, tandis qu’elle s’interroge sur des notions essentielles pour elle, comme l’altérité ou la judéité.

Emilie Frèche, un talent qui ne fait que se confirmer

L’auteure publie là son sixième roman, « Deux étrangers » renoue avec les thèmes de ses précédents ouvrages : axés sur les enjeux de société, ils abordent notamment des questions de fond telles que les rapports familiaux ou la transmission.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *