L’homme le plus riche de Babylone : le livre qui mène vers la prospérité !

L’histoire se déroule à Babylone, la ville la plus riche du monde dans les temps anciens… Avec un tel début, on s’attend à lire une histoire d’amour antique qui se terminerait par un bon vieux mariage, or, ce n’est le cas ! Il s’agit plutôt d’un guide pour ceux qui souhaitent réussir financièrement, basé sur trois concepts : acquérir de l’argent, le garder et le faire fructifier. Écrit par George S. Clason, L’homme le plus riche de Babylone vous invite à découvrir les trois étapes qui mènent vers la prospérité.

Étape 1 : acquérir de l’argent

« Dites-moi comment je peux devenir riche, et je travaillerai toute la nuit pour graver le restant du texte ». Comme Arkad, le héros du livre, qui d’entre nous ne voudrait pas poser cette question à ceux qui ont pu réussir et devenir riches ? Alors que nous nous attendons à une solution complexe qui nécessite de grands moyens, la réponse semble toute simple. Il faut commencer par acquérir de l’argent avec ce qu’on a, peu importe notre travail et notre pouvoir d’achat. Pour mieux comprendre cette étape, on peut lire un avis sur le livre « l’homme le plus riche de Babylone ».

Arkad, l’homme le plus riche de Babylone, nous apprend dans ce livre que la première chose à faire avant “toute chose” est de se constituer petit à petit un patrimoine en épargnant. Cela semble facile à vue d’œil, mais nécessite de la volonté et du sacrifice : se limiter uniquement aux dépenses obligatoires et économiser au moins le dixième de ses gains. Il faut garder à l’esprit qu’une partie de ce que nous gagnons devrait nous appartenir. Une étape simple, mais efficace pour ne jamais avoir sa bourse vide !

acquérir de l'argent

Étape 2 : conserver ce pécule

Acquérir de l’argent vous semble facile ? Le garder est peut-être un petit peu compliqué. La société d’hier et d’aujourd’hui est une société de consommation. Tout argent gagné est dédié à la dépense. Alors, comment faire pour rectifier le tir ?

Il faut apprendre à gérer ce que l’on a acquis afin de pouvoir le garder. C’est en appliquant ce principe qu’Arkad a pu fonder un patrimoine, qui s’est de plus en plus étendu, alors pourquoi pas nous ? Il est important de contrôler ses dépenses, quitte à mettre de côté toutes les « choses qui procurent le plaisir des sens et la satisfaction de l’âme ».

Étape 3 : faire fructifier les sommes

On pourrait croire qu’on est déjà riche en ayant mis de côté une petite fortune, qui est bien gardée et bien gérée, or, il n’en est rien. Il faut que cette fortune fasse fortune à son tour. C’est ainsi que petit à petit le cycle de la richesse se met en place, pour arriver à l’étape finale : la prospérité.

Bon nombre de livres donnent des conseils sur l’art et la manière de gagner sa vie, à l’instar de cet ouvrage signé George S. Clason. Celui-ci se démarque par sa simplicité, qui recèle des enseignements empreints de bon sens : la richesse s’acquiert par l’action, le travail, l’investissement et la sagesse. Vous aussi, lisez L’homme le plus riche de Babylone et changez de vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *